Mesurer la performance d’un core SPARC

Posted by on 15 nov 2010 | Tagged as: solaris

Tous les processeurs SPARC intégrés aujourd'hui dans les gammes de serveurs Oracle/Fujitsu supportent une technologie nommée Chip Multithreading (CMT), similaire à l'Hyper-Threading des processeurs Intel. En résumé, il s'agit de faire tourner plusieurs threads sur un même core physique pour ne pas gâcher du temps CPU disponible, mais en utilisant plusieurs jeux de registres pour éviter des changements de contextes coûteux. Du point de vue de l'OS, on voit des processeurs virtuels (baptisés hardware threads), qui sont traités exactement comme des processeurs normaux.

Ces évolutions technologiques induisent des changements dans la façon dont on observe les performances CPU de nos serveurs. En particulier, les outils traditionnels comme vmstat ou top (basés sur les kstats) ne représentent plus la capacité de calcul brute des processeurs, mais plutôt la disponibilité des processeurs virtuels. On a en fait une décorrélation partielle de la disponibilité de ces processeurs virtuels et de la capacité du core à exécuter des instructions. En d'autres termes, on peut voir de la puissance CPU disponible avec vmstat alors que le core est déjà saturé.

Il nous faut donc un nouvel outil pour mesurer la charge des cores, et nous avons de la chance, puisque cet outil existe, il s'agit de corestat.

Continue Reading»

Les premiers serveurs T3 (Rainbow Falls)

Posted by on 28 oct 2010 | Tagged as: oracle

Oracle vient de mettre à disposition sa gamme de serveurs T-series basés sur l'architecture Sparc T3 (longtemps connue sous le nom de code Rainbow Falls). Le processeur en lui-même est cadencé à 1.65 GHz, et dispose de 16 cores avec 8 threads hardware par core, pour un total de 128 processeurs virtuels.

On trouve pour le moment 3 serveurs, nommés très sobrement T3-1 (1 processeur), T3-2 (2 processeurs) et T3-4 (4 processeurs).

El Reg a mis en ligne une estimation "maison" des performances relatives des T3-1 et T3-2 (les T3-4 n'ont pas encore été livrés) par rapport à la génération précédente.

Petit upgrade des Sparc64 VII

Posted by on 15 oct 2009 | Tagged as: sun

Parmi les multiples annonces faites par Sun (et, dans ce cas précis, Fujitsu) à l'OpenWorld, on notera que les Sparc64 VII viennent de recevoir un petit coup de pouce, de 2.4 à 2.53 GHz, et le cache L2 passant de 5 à 5.5 Mo. Ces processeurs sont des quad-core, disposant de 2 threads hardware par core. Plus de détails sur cette annonce sur The Register (anglais), et je rappelle mon article donnant un aperçu de la gamme Sparc de Sun.

Sparc’s not dead (?)

Posted by on 11 sept 2009 | Tagged as: sun

A l'heure où la Commission Européenne se penche sur le rachat de Sun par Oracle - et surtout, à l'heure où elle gèle ledit rachat en attendant la fin de son enquête, un peu d'espoir pour Solaris et pour les plates-formes Sparc ne fait pas de mal.

Oracle_Sparc

Rainbow Falls – le futur T3

Posted by on 31 août 2009 | Tagged as: sun

Sun vient de présenter à la conférence Hot Chips quelques nouvelles informations sur le futur processeur Rainbow Falls, qui pourrait devenir le T3 au niveau de sa dénomination commerciale.

Le processeur comportera 16 cores, chacun d'entre eux gérant 16 threads hardware, soit le double des T2+, en cores comme en threads. Comme dans les T2/T2+, chaque core disposera d'un coprocesseur cryptographique, celui du T3 n'apportant guère de nouveautés, si ce n'est l'amélioration du support SHA-2 et l'ajout de l'algorithme Kasumi.  Ce qui est nouveau, en revanche, c'est qu'il devrait être possible d'accéder directement aux coprocesseurs crypto en mode non privilégié, autrement dit, sans passer par les autres unités de calcul du core. D'après Sun, cela pourrait permettre de réduire une opération de chiffrement qui prenait des dizaines de milliers de cycles aux alentours de 500 cycles seulement, un gain plus que significatif.

On ne sait pas encore combien de processeurs pourront co-exister dans une même machine, mais The Register penche pour 8, soit un total de 2048 threads hardware. Il va vraiment falloir revoir l'affichage renvoyé par la commande psrinfo !

Next»